vendredi, janvier 11, 2019

Bonne année, bonne fessée !

Lecteur, lectrice,

Me voilà succombait à la tradition ; Bonne Année (je sais, c'est super moche, mais ça m'amuse)

Ça, c'est fait.

S'il est une habitude sans doute aussi ridicule qu'indispensable c'est bien celle des résolutions, le plus souvent "bonnes" (au travers des yeux d'un autre en tous cas) et systématiquement teintes de bonne volonté, de contrition, de gentillesse et de bons sentiments.

Notre année BDSM à Sally et moi démarre, elle, sur des résolutions, notamment en termes de fréquence et de type de jeux. Oh non, pas de révolution absolue, simplement une remise en équilibre de nos vies, vanille et sm, afin de ne frustrer personne (moi le premier, reconnaissons-le).

Parti d'un constat non partagé (l'un se plaint de ne pas assez pratiquer, l'autre de trop pratiquer), nous nous sommes rapidement rendus compte que post-séances ne demeuraient que des souvenirs, inévitablement déformés paroles ressentis de l'instant, sans jamais de concret permanent (je ne parle pas des fruits de séances que peuvent être les bleus et autres traces de coupures). Cette carence de reste laisse libre court aux interprétations et donc aux "plaintes", mères nourricières de tension et, car nous ne sommes qu'humains, de disputes lorsque le mélange explosif "tension + fatigue" s'invite dans la chambre à coucher.

Notre résolution, donc, en l'objet tient de l'organisation en fait ; de la planification diront certains. Personnellement, je préfère y voir une stimulation excitante d'une "prochaine fois". Je ne ferais pas la genèse de ce besoin d'organiser les choses, ce blog n'est pas familial et je ne veux pas aborder nos vies vanille ici.

Bref, les résolutions 2019 ... (Roulement de tambour à grande coups de cravache sur mes fesses pour mettre l'ambiance) :

  • Une "séance longue" par mois
  • Deux "jeux du quotidien" par semaine

Alors, je vous vois venir, kezako que chacun de ces machins ?

La "séance longue" est un moment de plusieurs heures et plusieurs activités qui, si possible, s'étalera sur 2 journées au moins. Le terme "plusieurs", arbitrairement, est de 3 minimum (3 heures et 3 activités) et est un minimum. Cela peut sembler peu, quelle que soit l'unité prise en compte, mais c'est un "au moins" d'une part. D'autre part, 3 heures, par exemple d'une séance basée uniquement sur la douleur, cela peut être très très très long.

Les "jeux du quotidien" sont quelque chose de plus enlevé et ludique. J'aime, en tant que soumis, montrer à Sally que je suis "sa" chose, sa salope. Si le 24 x 7 est impossible à mes yeux, l'imposition de contraintes sur un jour entier est un bon compromis. D'autant plus lorsque cette contrainte est mêlée à des activités totalement "classiques" pour ne pas dire "normales".

Des exemples ?

Prendre la route avec, aux pieds, des chaussures trop petites (beaucoup trop petites, du 41 là où je chausse un 45) ou, encore, porter toute la journée durant (donc y compris pour aller faire du sport) un plug anal, ..

Bref, toutes ces petites humiliations excitantes du quotidien, qui me rappellent ma position dans nos jeux et comblent mon désir de soumission et de dévotion envers Sally.

C'est, ici, notre façon à nous de tenter l'organisation de nos jeux et pratiques. Je ne saurais la recommander ou la déconseiller à quiconque car je crois que chaque couple est différent et fonctionne sur des besoins, des compromis et des négociations distinctes.

Racontez moi votre organisation à vous, je suis très intéressé !

A vite,

Gregor


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cage de Chasteté

Une cage de chasteté ?  Cher ami lecteur, chère amie lectrice, je suis ravi de te retrouver sur ce blog ! Je le confesse ... je ne su...